Les défunts du moment

Charlotte VALANDREY

    Charlotte Valandrey

29/11/1968 Paris XIIème – 13/07/2022 Paris XIIIème

Née Anne-Charlotte Pascal, elle est élevée en Bretagne au Val-André, ville à l'origine de son pseudonyme. La famille vivra ensuite à Paris.

En 1985, elle est engagée par Véra Belmont pour le film "Rouge Baiser", ce qui lui vaudra l'Ours d'argent de la meilleure actrice au Festival de Berlin et une nomination pour le César du meilleur espoir féminin. L'année suivante, elle apprend qu'elle est séropositive au VIH, ce qui l'a peut-être éloignée ensuite des plateaux de cinéma.
Sa carrière s'oriente alors vers la télévision. De 1991 à 2000, "Les Cordier, juge et flic",  "Les Innocents", puis dans "Demain nous appartient" jusqu'en 2019. Parallèlement, elle présente des émissions de radio.

En 2005, parait "L'Amour dans le sang", qui révèle sa séropositivité. Devant le succès du livre, il sera adapté en téléfilm en 2008. La trithérapie contre le VIH lui ayant abîmé le cœur et ayant occasionné deux infarctus, elle bénéficie d'une greffe en 2003. En 2008, elle devient la marraine de la fondation Greffe de vie (dons d'organes et greffes).
Elle publie ensuite "
De cœur inconnu" (2011), "Vers le 8e ciel " (2014), "Chaque jour, j'écoute battre mon cœur" (2018). À la suite d'un voyage humanitaire en Inde, elle publie en 2016 "Bombay mon amour". Elle est nommée Chevalière de l'ordre des Arts et des Lettres en 2013.

La nouvelle greffe qu'elle reçoit en juin 2022 ne prend pas et malgré une grande combativité face à la maladie Charlotte Valandrey meurt à Paris le 13 juillet 2022.

Sources : Wikipédia
Crédit photo : Par Frantogian — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=120413524

 

Haut de page

Michel BOUQUET

    Michel BOUQUET

06/11/1925 (Paris 14e) - 13/04/2022 (Paris)

Né dans le 14e arrondissement, d’un père officier et d’une mère modiste.

A la sortie de sa scolarité, il pratique divers petits métiers. Sa mère, passionnée de théâtre, lui a transmis dès son plus jeune âge sa passion. C’est ainsi qu’il entre au Conservatoire d’art dramatique et commence une carrière théâtrale dès 1944, accompagnant la création de pièces d’Albert Camus (Caligula, Les Justes) et de Jean Anouilh (Le rendez-vous de Senlis, l’Alouette, Pauvre Bitos…). Il joue également au Théâtre de Chaillot et au festival d’Avignon dans des mises en scène de Jean Vilar (Henry IV, La mort de Danton, L’Avare). Il est aussi très célèbre pour ses interprétations des œuvres d’Eugène Ionesco (Rhinocéros, Le roi se meurt), Harold Pinter (La collection, L’amant, L’anniversaire), de Samuel Beckett (En attendant Godot, Fin de partie).

Ses interprétations du Malade imaginaire et de l’Avare sont retransmises à la télévision. Sa très longue carrière théâtrale (jusqu’en 2017) est récompensée, en 2014, par un Molière d’honneur.

Parallèlement, il tourne beaucoup au cinéma. Le public le connaît surtout pour ses rôles dans les films de Claude Chabrol (La femme infidèle, Poulet au vinaigre) et François Truffaut (La mariée était en noir, La sirène du Mississipi). Il reçoit deux fois le César du meilleur acteur, en 2002 (Comment j’ai tué mon père d’Anne Fontaine) et en 2006 (le Promeneur du Champ de Mars de Robert Guédiguian).

Riche d’une carrière exceptionnelle dans sa longévité et sa qualité, il se retire en 2019 et meurt le 13 avril 2022, à Paris.

 

 Haut de page

Anne BEAUMANOIR

                                                                      anne BEAUMANOIR   anne BEAUMANOIR

30/10/1923 (Saint-Cast-le-Guildo, Côtes d'Armor) - 04/03/2002 (Quimper, Finistère)

Portrait d'Anne BEAUMANOIR, France3 Bretagne

Fille de Jean Charles Guillaume BEAUMANOIR (1903-1953) ancien coureur du Tour de France et de Marthe BRUNET (1903-1990) fille de valets de ferme, elle est née avant leur mariage en 1924 (non approuvé par les familles)

Anne, dite Annette, s'engage dès ses 17 ans dans la Résistance. Elle recevra, d'ailleurs, avec ses parents le titre "Juste parmi les Nations" (27/08/1996) et partagera son histoire aux enfants dans les écoles.

Après la guerre, elle reprend ses études à Marseille et devient médecin neurologue.

Elle s'engage par la suite aux côtés du FLN durant la guerre d'Algérie. Surnommée "la doctoresse rouge" elle sera condamnée à 10 ans de prison, elle s'évadera et rejoindra l'Algérie. Amnistiée en 1966, elle revient en France.

Retraitée, elle continuera de partager son histoire, un documentaire sur sa vie est réalisé par Denis et Nina Robert, à voir absolument : Une vie d'Annette

 

 Haut de page

Monica VITTI

 Monica VITTI   Monica VITTI

03/11/1931 (Rome) - 02/02/2022 (Rome)

D'origine Sicilienne, Maria Luisa CECIARELLI, de son vrai nom, est la fille d'Angelo CECIARELLI et d'Adèle VITTILIA. 

Actrice, scénariste et réalisatrice, elle était surnommée "la reine du cinéma italien". Elle joua aux côtés, entre autres, de Marcello MASTROIANNI ou d'Alain DELON.

Muse et compagne du réalisateur Michelangelo ANTONIONI durant plus de 10 ans, elle pouvait être icône fascinante et mélancolique :  "l'Avventura" (1960), "la Notte" (1961) et "l'Eclipse" (1962) ou actrice de comédie grandiose : "les Ogresses" (1966) et "la fille au pistolet" (1968) de Mario MONICELLI. Elle reçut un LION D'OR en 1995 à la Mostra de Venise pour l'ensemble de sa carrière.

 

l'avventura    l'éclipse    les ogresses

 

 Haut de page

Ricardo BOFILL LEVI

 Ricardo BOFILL LEVI

05/12/1939 (Barcelone) - 14/01/2022 (Barcelone)

Fils d'Emilio BOFILL BENESSAT (1907-2000) architecte constructeur barcelonais et de Maria LEVI ROSSI (1909-1991) mécène de la littérature et de la culture catalane d'origine vénitienne.

Architecte espagnol de renommée mondiale, ses oeuvres françaises se concentrent principalement en région parisienne ainsi qu'à Montpellier.

Pour découvrir l'intégralité de son travail c'est par ici

Les Colonnes de St-Christophe, CERGY- PONTOISE     Les Arcades du lac, ST-QUENTIN-EN-YVELINES

 Cergy-Pontoise          St Quentin-en-Yvelines

Quartier Antigone, MONTPELLIER   La Muralla Roja, ALICANTE (ESPAGNE) 

Montpellier              Alicante (ESPAGNE)