La Garenne-Colombes

 

 

 

 

Son histoire

o Ancien fief dont il est fait mention, pour la première fois, dans un titre de l'abbaye de Saint-Denis de 1222.

o Au XVe siècle les abbés en firent une garenne fermée et y construisirent une maison de campagne ou ils séjournaient pendant la saison de chasse.

o Les dames de Saint-Cyr, ayant obtenu la mense épiscopale des abbés de Saint-Denis, échangèrent en 1707, la Garenne au marquis de Tanlay alors gouverneur de Saint-Denis, contre une ferme qu'il possèdait à Cormeilles dans le Vésinet.

o La Garenne fut acquise en 1812 par le baron Corvisart, premier médecin de Napoléon, et passa successivement au baron de Caroudelet ancien maire de Colombes, à MM de Pautalba, duc de Saint-Hilaire, de Satoris et de l'Aigle. Ce dernier la céda à une compagnie industrielle qui après en avoir fait le lotissement, en donna l'administration à la commune de Colombes.

o Vers 1893 des tendances séparatistes se firent jour à La Garenne. Combattues par Colombes, elles n'entrèrent dans la période active qu'en 1905; après une lutte très vive de part et d'autre, La Garenne-Colombes obtint sa séparation.

o La loi de séparation du 2 mai 1910 fait de La Garenne une commune indépendante de Colombes. Les élections municipales du 5 juin désignent Jean Bonal comme maire de cette nouvelle entité administrative.

Les personnalités

o CHOURY Lucien né à Courbevoie le 26 mars 1898, décédé le 6 mai 1987. Cycliste qui a été médaillé d'or aux JO de 1924 en tandem avec Cugnot Jean et 3éme du critérium des As de 1928. Son Surnom dans le peloton était "La Bosse" ou "Chouchou". Il est enterré à La Garenne-Colombes où il résidait.

 

Mémoire en images - Colombes La Garennes-Colombes

Site de l'éditeur

 Pour le cartophile Jean-Marc Daudans, il était évident d´évoquer en images le destin commun de Colombes et de La Garenne-Colombes, seulement séparés depuis 1910.

 Les cartes postales du début du XXe siècle offrent un témoignage exceptionnel sur l´histoire de ces deux villes, confondant parfois leur territoire jusqu´à faire couler la Seine à La Garenne-Colombes !  Mais peut-on blâmer les photographes lorsque l´on sait que le quartier de la Petite-Garenne est sur Colombes ?  Des limites de Courbevoie au boulevard de la République, des environs de l´église à ceux de la ligne de chemin de fer à La Garenne-Colombes, puis autour du stade, des quartiers du Petit-Colombes, de la Petite-Garenne et de l´avenue de l´Agent Sarre à Colombes, Jean-Marc Daudans sera notre guide.

 Mais c´est à un voyage bien singulier qu´il nous invite, empli de visages et de lieux disparus il y a à peine cent ans ! Ici, point de nostalgie, seulement le plaisir de retrouver nos aïeux dans leur vie quotidienne, à l´usine, à l´école, au café, au stade... Bonne balade

 

Haut de page


 Dans le numéro 200 de septembre 2005, un petit article sur l'EGAN 92 - "Qui suis-je ?"

 Dans le numéro 201 de décembre 2005

"Nos ancêtres les verriers", association de Bernard Deviller, membre de l'EGAN.

"Livre d'histoire", un article sur le livre de Christian Lebrument.

 

Les archives municipales

MAJ Sept 2006
LA GARENNE-COLOMBES Insee : 92035
Nom du service Service des Archives
Nom du responsable  
Assistant M. Kamel Brahimi
Adresse Hôtel de Ville
68, boulevard de la République
92250 La Garenne-Colombes
Téléphone 01 72 42 40 85
Poste 4085 (sous-sol : 4989)
Télécopie 01 72 42 40 99
Courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Jours et heures d´ouverture Public reçu uniquement sur rendez-vous
Service fermé le vendredi après-midi
Années des registres consultables S´adresser au service
Microfilms Pas de registres microfilmés

 

Haut de page